Boost à la croissance verte : le FMO et la BEI soutiennent la gestion des déchets solides au Maroc

En la présence de S.E.Mme la Ministre Liliane Ploumen, la Banque Néerlandaise de Développement ( «FMO») et la Banque Européenne d'Investissement ( «BEI») ont signé avec la Banque Marocaine du Commerce Extérieur («BMCE») une convention sur la gestion des déchets solides dans le cadre de la COP22 à Marrakech.

La BMCE s'est construite une réputation de leader au Maroc et est reconnue pour ses initiatives pionnières dans le domaine de la finance durable. Grâce à sa participation de 75% dans le Bank of Africa Group, la BMCE dispose d'un réseau bancaire dans 18 pays de l’Afrique subsaharienne.

L'installation est dédiée à soutenir les initiatives de la BMCE visant à améliorer les pratiques et les normes de gestion des déchets solides, l'un des principaux défis environnementaux au Maroc.

La gestion des déchets solides municipaux manque d'infrastructures adéquates et de financement dans les zones situées en dehors des grandes villes. En réponse à ces défis, le gouvernement marocain a élaboré le Programme National des Déchets Ménagers (PNDM), qui vise à améliorer la gestion des déchets solides municipaux. Avec la facilité accordée pour la BMCE, le FMO et la BEI soutiendront les objectifs du PNDM, qui comprennent, entre autres, la collecte  à 100% des déchets ménagers d'ici 2030 et la remise en état ou la fermeture de tous les sites d'élimination existants d'ici 2020.

L'installation envisage un prêt à terme de 20 millions d'euros pour financer les projets de gestion des déchets solides pré-identifiés. Le partenariat entre le FMO et la BEI comprend une facilité de prêt de 10 millions d'euros.

Un ensemble complet d'assistance technique a été mis sur pied. Il prévoit des études sectorielles sur la gestion des déchets ainsi que des études d'experts pour les projets pré-identifiés. Une délégation de la BMCE, consitutuée de ses clients de gestion des déchets ainsi que des régulateurs marocains, se rendra aux Pays-Bas pour se familiariser avec les meilleures pratiques internationales de gestion des déchets. Le programme d'assistance technique sera assuré par le FMO.

Dans le cadre de l'installation proposée, la BMCE a identifié un certain nombre de projets visant la création d'installations d'élimination et de traitement dans plusieurs villes marocaines. Celles-ci seront réalisées par des sociétés spécialisées dans la gestion des déchets solides. Les nouvelles installations de gestion des déchets permettront, entre autres, d'accroître le recyclage et la production d'énergie à partir de gaz d'enfouissement, et auront des effets positifs sur l'environnement et le climat.

Mickael Koehler, directeur général de la Direction de la politique de voisinage de la Commission européenne, a déclaré: «Cet investissement de la BEI est conforme aux priorités de l'Union Européenne au Maroc en ce qui concerne le développement d'une économie favorisant l'investissement et l'entreprise au niveau national. La Commission européenne est également prête à lancer son programme de croissance verte et de compétitivité d'un montant de plus d'un milliard de dirhams (105 millions d'euros) pour soutenir les réformes économiques et les projets visant à soutenir la compétitivité des petites et moyennes entreprises au Maroc ainsi que la croissance verte dans le pays.»

Jürgen Rigterink, PDG du FMO a déclaré: «Le FMO est très fier d'être partenaire de cette installation, car il s’agit de la première opération de Green Finance que le FMO fournit à une banque en Afrique. Tenant en compte le rôle pionnier du Maroc dans le domaine des initiatives de financement durable et du rôle de premier plan de la BMCE Bank of Africa, nous sommes optimistes quant à l'effet favorable de la transaction pour l'Afrique. Nous nous réjouissons de maintenir notre coopération étroite avec la BMCE pour soutenir des initiatives similaires dans le groupe de la Banque d'Afrique. La coopération constructive et efficace avec la BEI dans le cadre de cette opération est de bon augure pour une coopération plus étroite et fructueuse entre nos institutions dans le futur ».

Brahim Benjelloun - Touimi, directeur général du groupe BMCE Bank of Africa et président de la Bank of Africa, a déclaré: «La facilité verte novatrice de la BMCE Bank of Africa en partenariat avec le FMO et la BEI représente notre engagement continu à soutenir Sustainable and Inclusive Finances au Maroc depuis 15 ans. Cette installation verte s'inscrit dans la stratégie nationale de développement durable du Maroc et contribue au financement d'une économie circulaire avec l'objectif de développer des partenariats similaires sur le continent africain via la Banque d'Afrique. Que cette facilité de prêt vert annonce une nouvelle façon pour les entreprises de réduire, réutiliser et recycler.»

Marion Hoenicke, Responsable des prêts aux PME, Banque Européenne d'Investissement, a déclaré: "Je suis ravie que la Banque Européenne d'Investissement, leader international en matière d'action contre le changement climatique, soutienne cette ligne verte. C'est un signal fort pour renforcer notre action climatique stratégique dans les pays partenaires méditerranéens. Le Maroc, un pays à la fine pointe de l'investissement climatique, est l'un des principaux partenaires de la BEI: depuis 2011, 28% des investissements de la BEI au Maroc ont été consacrés à l'action climatique, soit environ 500 millions sur une enveloppe totale de 1,7 milliard d'euros. Notre objectif est de financer des projets sains, concrets et évolutifs pour développer une économie verte durable tout en mobilisant l'investissement privé via des outils financiers spécifiques et innovants.»