Déclaration sur le coup d'État au Mali

Le 18 août, un coup d'État a eu lieu au Mali au cours duquel le président, le Premier ministre et plusieurs ministres ont été emprisonnés. Les Pays-Bas soutiennent la réponse des organisations régionales, telles que la CEDEAO et l'UA, qui visent un processus non violent soutenu par la population malienne, avec un accent sur la paix et la stabilité et la lutte contre le terrorisme au Mali.

Le 19 août, les dirigeants de l'UE se sont réunis. Dans une déclaration commune, ils ont appelé à la libération immédiate des prisonniers et au rétablissement de l'état de droit au Mali. Ils ont déclaré qu’ils cherchaient, avec des partenaires africains et internationaux, une solution qui correspond aux aspirations de la population malienne.

La coopération néerlandaise avec le Mali et l'implication au Sahel visent à promouvoir la stabilité, la sécurité et le développement au profit de la population. Il est important de s'assurer que la population ne soit pas encore plus affectée par cette situation.